Europe et entreprises

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Argumentaire et prises de positions

Plus d'Europe pour moins de dettes. Appel à un "New Deal" européen

Envoyer Imprimer

L’Association Europe et Entreprises lance un appel à un « new deal » européen autour d’un mot d’ordre : plus d’Europe pour moins de dettes. Cet appel est résumé ci après.

 

Europe et entreprises déplore que les Européens persistent à détricoter côté cour la solidarité qu’ils tissent côté jardin, alors même que nous n’avons plus les moyens :

  • d’entretenir les défiances entre banques, qui grippent les flux financiers,
  • de payer les coûts exorbitants des impasses financières des uns puis des autres, alors qu’il faudrait les prévenir,
  • de persister dans les doubles emplois et triples coûts de budgets nationaux déconnectés, qui les rendent aussi pesants qu’impuissants,
  • de jouer fiscalement les uns contre les autres, « paradis contre enfers », au seul bénéfice de capitaux sans cadre ni attaches,
  • de multiplier en sous-main les obstacles à une stratégie économique européenne, sous couvert apparent d’une stratégie « Europe 2020 » qui n’a tiré aucune leçon de l’échec d’une précédente stratégie de Lisbonne 2000-2010. 

Il est urgent de tirer les leçons de nos erreurs pour regagner ensemble des marges de manœuvre, à travers un processus d’intégration dynamique et solidaire, tant bancaire et financier que budgétaire, fiscal et entrepreneurial. Il nous faut donc :

  • accélérer l’adoption du plan Barnier d’union bancaire,
  • brouiller les repères des spéculations qui s’alimentent d’elles-mêmes, à travers l’émission d’obligations communes à la zone euro,
  • développer des mises en commun budgétaires chaque fois qu’elles correspondent aujourd’hui à l’échelle pertinente, avec un eurobudget refondé à 17 pouvant justifier 5% du PIB sans alourdissement des prélèvements publics, au lieu du 1% actuel à 27,
  • aller vers un encadrement européen raisonnable de la fiscalité des capitaux, à un seuil juste mais restant attractif, qui pourrait être comparable aux taux américains,
  • retrouver ensemble les capacités d’investir qui nous manquent face à la crise avec des emprunts européens dans les secteurs stratégiques pour notre compétitivité.

 

Pareil « new deal » européen, indispensable pour rééquilibrer les comptes publics tout en relançant la croissance et les investissements, ne sera pas possible sans resserrement des liens, y compris institutionnels, des Etats participant à l’union économique et monétaire. Il apparaît donc urgent de préparer un nouveau traité donnant à l’Europe les outils pour fondre le plomb des dettes nationales, qui nous a mis dans l’impasse, dans le creuset d’une intégration dynamique et solidaire, qui nous rouvrira toutes les perspectives.

 

Philippe Laurette, Président

Magdalena Martin, Michel Meunier, Markus Schmidt, Vice-Présidents

Bruno Vever, Secrétaire Général

 

Fichiers joints:
FichierDescriptionTaille de fichier
Télécharger ce fichier (plus d_europe_pour_moins_de_dettes.pdf)plus d_europe_pour_moins_de_dettes.pdf 38 Kb
Mise à jour le Mardi, 27 Novembre 2012 13:17
 

Pour un eurofédéralisme opérationnel

Envoyer Imprimer

 Appel à l’audace pour sauver l’euro !

Jamais depuis sa création en 1999 l’avenir de la zone euro n’a paru plus incertain en raison

  • du déficit abyssal des budgets de ses Etats, plombé par les menaces de récession,
  • doublé d’un déficit collectif de vision, d’anticipation et de synergie de ses dirigeants.

 

Cette crise de l’euro est en réalité une crise d’adaptation des Etats aux exigences de l’euro. Leurs conservatismes menacent à présent la monnaie unique qu’ils avaient créée, et toute la construction européenne avec. Face à pareille crise, nos entreprises ont besoin non pas du n-ième ravaudage d’une Europe au rabais mais d’un sursaut à la hauteur des défis qui nous assaillent. L’euro est en danger : pour le sauver, il nous faut de l’audace, encore et toujours ! 

Fichiers joints:
FichierDescriptionTaille de fichier
Télécharger ce fichier (Eurofédéralisme 2012.pdf)Eurofédéralisme 2012.pdf 65 Kb
Mise à jour le Lundi, 18 Mars 2013 16:36 Lire la suite...
 

OSONS L’UNION ECONOMIQUE POUR SAUVEGARDER L’UNION MONETAIRE

Envoyer Imprimer

Pour un plan d’action 2011-2019

Douze ans après sa mise en place, l’union monétaire est fragilisée par les effets de la crise financière de 2008 qui a plombé l’endettement public, particulièrement dans certains pays.

Les Etats ne sauraient s’exonérer de leur responsabilité, dans la mesure où ils ont oublié l’union économique qui devait aller de pair avec l’euro. Ce n’est que trop tardivement et sous la contrainte des marchés qu’ils se sont résolus, pour secourir la Grèce puis l’Irlande, à improviser un fonds dont ils viennent juste de prévoir l’intégration au traité.

Fichiers joints:
FichierDescriptionTaille de fichier
Télécharger ce fichier (AEEecounion.pdf)AEEecounion.pdfen41 Kb
Télécharger ce fichier (AEEunionco.pdf)AEEunionco.pdffr43 Kb
Mise à jour le Vendredi, 17 Février 2012 14:01
 

Ranimer l'élan communautaire

Envoyer Imprimer

Sept handicaps persistants pour les euro-entrepreneurs. Sept priorités d’actions pour les années 2010.

Fichiers joints:
FichierDescriptionTaille de fichier
Télécharger ce fichier (prioritesEE2010finalV2.pdf)prioritesEE2010finalV2.pdf 90 Kb
Mise à jour le Samedi, 07 Janvier 2012 16:48
 

Le Cahier des Charges des Euro-Entrepreneurs

Envoyer Imprimer

Pour tirer un meilleur parti de l’Europe (fr)

Euro-entrepreneurs’ specifications. To make the most of Europe.(en)

Fichiers joints:
FichierDescriptionTaille de fichier
Télécharger ce fichier (E_E_Cahier_des_Charges-3.pdf)E_E_Cahier_des_Charges-3.pdf 153 Kb